Bordeaux à l’unisson

Au Sommet pour voir plus loin !

Organisée à Bordeaux du 4 au 6 juin 2020, la 28e édition du Sommet Afrique-France offre un véritable coup de projecteur sur la ville et sa métropole. Pour associer les acteurs du territoire à cet événement, une dynamique de mobilisation locale prend forme à travers une campagne de circonstance : Bordeaux à l’unisson !

Bordeaux au rendez-vous de la ville de demain

Attractive et engagée dans le développement durable, forte de sa relation privilégiée avec l’Afrique (découvrir l’ouvrage « Chemins inspirés Bordeaux Afrique »), Bordeaux a été choisie pour accueillir le Sommet Afrique-France en 2020. A cette occasion, elle souhaite entraîner les autres territoires de France dans la réinvention de nouvelles coalitions territoriales franco africaines. Pour la première fois, cet événement réunira près de 15 000 participants (intervenants politiques, institutionnels, économiques et financiers, africains et français) autour des enjeux de la « ville et des territoires durables ». Cette thématique est cruciale dans un contexte de forte concentration urbaine actuelle et à venir en France comme en Afrique où la population devrait doubler à l’horizon 2050.

« Bordeaux à l’unisson » : une opportunité unique

Au-delà de la dimension environnementale incontournable, le Sommet Afrique-France offre une occasion rare pour de nombreux acteurs locaux de nouer ou renforcer des partenariats économiques, culturels, sportifs, universitaires… avec l’Afrique.
En organisant une grande campagne de mobilisation locale appelée « Bordeaux à l’unisson », Bordeaux et sa Métropole associent tous les acteurs du territoire et les habitants à l’accueil du Sommet Afrique France 2020. Cette dynamique se traduit par de nombreuses manifestations organisées sur l’ensemble du territoire dès le début d’année 2020 et témoigne de l’engagement de tous à célébrer les relations entre l’Afrique et Bordeaux.

La ville aux couleurs de l’Afrique

Plus de 50 événements grand public auront lieu entre janvier et juin 2020, sur tout le territoire métropolitain : conférences, expositions thématiques, projections, rencontres sportives, etc. Ces événements associatifs permettront de partager les nombreux liens humains entre Bordeaux et l’Afrique, avec le soutien de la Ville et de la Métropole.

La 8e édition des Journées Nationales des Diasporas Africaines(JNDA), du 23 au 25 avril, sera l’un des temps forts de ce programme. Devenue la manifestation nationale de référence pour les diasporas africaines en France, les JNDA accueillent ainsi des centaines de participants venant de toute la France et d’Afrique pour mettre en valeur les talents des diasporas africaines en France et leur contribution à la vie sociale, culturelle, politique et économique du pays.

> Voir l’agenda des évènements autour du sommet

Durant le Sommet, Bordeaux accueillera un match de football emblématique au Matmut Atlantique le 5 juin, ainsi qu’un grand concert gratuit dédié aux musiques urbaines, le 6 juin sur la place de Quinconces … Autant de festivités pour faire vibrer Bordeaux et l’Afrique à l’unisson…

Parce que les problématiques du Sommet sont celles de tout citoyen, « Bordeaux à l’unisson » encourage également de nombreuses initiatives telles des créations d’arts plastiques initiées dans les écoles, des menus africains pour éveiller les papilles des écoliers.

L’expertise locale dans les débats

« Bordeaux à l’unisson » se traduit aussi par une contribution des acteurs locaux au débat sur le développement durable durant les 3 jours du Sommet. Forte de ses liens étudiants et universitaires avec l’Afrique, les Universités et les établissements d’enseignements supérieurs partageront leurs expertises. Le Grand Port Maritime de Bordeaux, le réseau So Coopération ou encore le Barreau de Bordeaux auront également voix au chapitre dans les 7 quartiers de la Cité des solutions et sur le stand de Bordeaux Métropole.

Un accompagnement des entreprises locales

Le Sommet sera l’opportunité pour les entrepreneurs français et africains de créer des opportunités d’affaires ou lier des partenariats économiques. Une occasion à ne pas manquer pour les chefs d’entreprise locaux qui bénéficient d’une aide de Bordeaux Métropole à hauteur de 500 000 euros pour les entreprises girondines et de la Région Nouvelle-Aquitaine pour les entreprises hors Gironde afin de favoriser leur présence et exposer leur savoir-faire sur la Cité des Solutions.

Cet accompagnement est mis en œuvre en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie Bordeaux Gironde, le Club d’Entreprises Bordeaux Afrique (CBSOA), la Chambre de Commerce d’Industrie International. Il s’appuie sur le travail de long terme mené pour développer des relations d’affaires avec l’Afrique et des parcours entrepreneuriaux croisés.

La ville durable, un défi partagé

Face au défi collectif que représente la crise environnementale, les villes sont en première ligne. Etalement urbain, inondations, approvisionnement en énergie, mobilité, qualité de l’air… La coopération entre les territoires s’impose comme la solution incontournable d’un développement durable. La quête pour un développement durable implique de penser « global » mais d’agir « local ».

Au travers de son Plan d’action pour un territoire durable à haute qualité de vie, Bordeaux Métropole a pris ses responsabilités en se fixant notamment l’objectif de devenir l’une des premières métropoles à énergie positive en 2050, à préserver et valoriser les 50% d’espaces naturels, agricoles et forestiers du territoire, à mobiliser et accompagner l’ensemble des acteurs vers la transition écologique, sans laisser personne au bord du chemin, et en misant sur l’expérimentation, l’innovation et la coopération inter-territoriale.

Les labels « Territoire à Energie Positive pour la croissance verte » et « Cit’ergie»

Ces distinctions témoignent de l’impact positif des actions réalisées, avec notamment :

  • Une mobilité décarbonée : tramway plébiscité par la population (alimentation par le sol, 1ère mondiale en 2002) ; plan vélo ambitieux (Bordeaux, 1ère métropole française pour l’importance de l’investissement consacré à l’essor de la pratique du vélo)…
  • Un mix d’énergies renouvelables : grandes fermes solaires, mise à disposition d’un cadastre solaire pour inciter les habitants à équiper leur toiture, géothermie profonde, biomasse, valorisation des déchets, le tout connectés à des réseaux de chaleur, biogaz, récupération des calories de station d’épuration, et de data centres ; hydrolienne fluviale, plan hydrogène…
  • Un dispositif d’incitation à la réduction de la consommation d’énergie et à la rénovation thermique des logements et bâtiments : plateforme numérique MaRenov, accès internet à la cartographie des déperditions d’énergie des toitures (faite par thermographie aérienne), tiers-financement proposé par Bordeaux Métropole Energies, dispositif ad hoc pour les copropriétés (partenariat avec l’ALEC), dispositif de lutte contre la précarité énergétique…
  • Un aménagement urbain durable et favorable à la biodiversité ;
  • Une gouvernance alimentaire durable animée par un Conseil Consultatif : territoire bio engagé ; circuits courts ; agriculture urbaine, charte de lutte contre les perturbateurs endocriniens,…
  • De nombreux dispositifs d’incitation au « zéro déchet, zéro gaspillage », charte zéro plastique à usage unique, lutte contre les micro-polluants…
  • Des réalisations pionnières en matière de construction bas-carbone : 25.000 m² par an de construction d’immeubles à ossature bois ou bois-béton, en circuit court avec la forêt locale (1er massif forestier cultivé d’Europe).
  • Un dispositif volontariste de sensibilisation des habitants : maison éco-citoyenne, Juniors du développement durable…
[popmake-6261]