Méridiam

Le Secrétariat Général du Sommet Afrique-France 2020 est heureux d’annoncer la participation du fonds Meridiam, tout premier partenaire stratégique à s’être engagé à être présent à la Cité des Solutions.  

Fondé en 2005 par Thierry Déau, Meridiam est une société indépendante d’investissement à mission spécialisée dans le développement, le financement et la gestion de projets publics d’infrastructures, à long terme et de manière durable. Tous ces projets répondent à une même mission : développer, construire, moderniser et exploiter à long terme des infrastructures durables qui améliorent la qualité de vie des populations. Ils contribuent tous concrètement aux Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies et en particulier : lutter contre le changement climatique, bâtir une infrastructure résiliente, et garantir à tous l’accès à une énergie propre à un coût abordable. 

Meridiam est aujourd’hui solidement implanté en Europe, en Amérique du Nord et en Afrique avec des projets d’infrastructure majeurs dans trois secteurs cruciaux pour l’avenir du développement mondial : la Mobilité, la Transition Énergétique et l’Environnement.

À ce jour Meridiam a investi plus de 55 milliards d’euros dans 75 projets distincts qui sont en cours de développement, en construction ou achevés.

Nous nous définissons comme une fabrique de projets. Meridiam est un fonds qui gère 7 milliards d'euros que nous avons investis à travers le monde dans d'ambitieux projets d'infrastructure durable et respectueux de l'environnement. Des projets qui fournissent des services essentiels aux communautés. Nous aidons les pays et les villes à faire face aux défis climatiques et sociaux, ainsi qu'à répondre aux objectifs de développement durable définis par l'ONU.

Thierry Déau, PDG

En 2015, Meridiam a lancé un fonds à long terme entièrement dédié au continent africain, Meridiam Infrastructure Africa Fund (MIAF), qui est aujourd’hui la première plate-forme d’investissement en Afrique pour les nouveaux projets d’infrastructure. Après une réouverture et une fermeture réussie en mars 2019, il est désormais 2,5 fois plus important qu’initialement avec un budget de 546 millions d’euros. Ce qui montre le grand enthousiasme et la confiance des investisseurs pour les projets proposés par Meridiam ainsi que l’importance des perspectives de développement de l’Afrique en général.

En 2019, Meridiam a annoncé la réouverture d’un fonds consacré au continent africain à Dakar doté d’un budget de 546 millions d’euros, soit deux fois et demie la taille du fonds initial, ce qui montre clairement la volonté du groupe de fournir des solutions durables en matière d’infrastructures dans la région. 

Au cours des dernières années, Meridiam s’est ainsi distingué dans le domaine du développement des infrastructures avec l’achèvement du port de commerce de Nouakchott en Mauritanie, la construction de l’autoroute Nairobi-Nakuru au Kenya, la réhabilitation de l’hôpital de Treichville en Côte d’Ivoire et la construction d’une centrale électrique fonctionnant grâce à la biomasse, le solaire et la géothermie en France, au Sénégal, au Gabon ainsi qu’en Éthiopie. 

Méridiam aujourd'hui

Aujourd’hui, Meridiam finance et développe 15 grands projets d’infrastructure sur le continent, représentant plus de 3 milliards d’euros d’investissements.  Ces nombreux projets pilotes et pionniers sont par exemple les premiers projets solaires au Sénégal avec les tarifs parmi les plus bas d’Afrique, la plus importante centrale biomasse d’Afrique de l’Ouest en Côte d’Ivoire, le premier Partenariat Public Privé à Madagascar pour la modernisation de l’aéroport principal du pays qui permettra d’augmenter la capacité de transport de passagers et le développement économique local, ou les premiers projets IPP avec le port minéralier d’Owendo au Gabon et la centrale géothermique de Tulu Moye en Ethiopie. Mais encore une plate-forme solaire décentralisée en Côte d’Ivoire, au Nigeria et au Ghana, le nouvel aéroport de Ouagadougou au Burkina Faso ou une des autoroutes les plus importantes du Kenya reliant Nairobi et Mau Summit, un axe routier essentiel pour le transport de marchandises.