De la houe à la cuillère, un partenariat raisonné

Contexte

Bohicon, ville carrefour polluée, peu assainie et peu développée ; insuffisance de terre cultivable des femmes et des jeunes, pas d’accès pour eux à la terre, fort taux d’exode rural des jeunes en particuliers ; Exploitations agricoles familiales peu développées.

Insuffisance de structures formelles de distribution ; gastronomie professionnelle peu développée. Insuffisance de partenariat entre agriculture et gastronomie.

La qualité de la gastronomie populaire pas bien développée ; Fort taux d’exode rural des jeunes, manques de formations en productions écoulement des produits, en gastronomie ; pauvreté rurale non monétaire avec un indice élevé de 42%.

Objectifs

  • Augmenter la professionnalisation de la gastronomie de 30%
  • Réduire la pauvreté non monétaire de 40%
  • Favoriser l’accès davantage des femmes et des jeunes à la terre
  • Modernisation et compétitivité des exploitations agricoles familiales
  • Faire beaucoup de formations dans les chaînes de la production à la gastronomie
  • Professionnalisation des femmes, des jeunes et adultes dans l’univers de la gastronomie
  • La création d’emplois décents surtout pour les jeunes.
  • Mise en place de la protection sociale pour 30% de la population défavorisée
  • Engager les populations concernées dans le développement durable
  • Mise en place de nouvelles sources de marchés d’agro-Alimentaire
  • Accélération de la transformation durable des exploitations agricoles familiales
  • Autonomiser économiquement 60% des femmes prise en compte
  • Lutter contre les grossesses des filles et les échecs à l’école ; croissance économique partagée plus juste
  • Renforcement des capacités et création si nécessaires de structures socio-professionnelle.