Gestion du risque lié aux légionelles

Contexte

La hausse des températures dues au changement climatique d’une part, et l’explosion démographique en croissance continue ces dernières années sur le continent Africain d’autre part, font naître des problématiques émergentes notamment sanitaires.

De même, dans cette région la proportion de la population exposée à des réseaux d’eau mal conçus ou mal gérés dans les bâtiments augmente rapidement. Cela se traduit aussi par une augmentation du risque de flambées de maladies comme la légionellose encore appelée la maladie du Légionnaire.

Une équipe de chercheurs au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) a développé une solution innovante permettant de mettre en évidence Legionella en 48 heures dans un échantillon d’eau comparée à la méthode classique ISO 11731 qui prend 10‐15 jours pour l’obtention des résultats.

Objectifs

  • Sensibilisation au risque Legionella
  • Maîtrise du risque sanitaire
  • Mise en place d’une Norme et Réglementation, d’une surveillance renforcée
  • Familiariser les partenaires locaux (autorités sanitaires, agents économiques) au contrôle et au suivi régulier des installations dans les hôpitaux, hôtels, les centres administratifs et d’affaires