Le Terr’eau de Kinshasa

Contexte

Depuis la fondation de Kinshasa, l’agriculture est intimement liée à son développement. Les maraichers produisent au cœur de la ville 30 000 t de légumes par an. Mais face à l’urbanisation effrénée de cette mégalopole, le travail des maraîchers est précaire et les surfaces agricoles se réduisent comme peau de chagrin mettant en danger l’alimentation de sa population et son environnement.

Afin de transformer leur savoir-faire en une véritable économie, les maraîchers du site de Tshwengé, dans la plaine alluviale, ont souhaité se lancer dans un nouveau défi. Accompagnés et soutenus par les associations Un Poisson Pour Tous et CoopTerre, ils souhaitent développer des systèmes agropiscicoles, aussi appelés Aquaponie, (l’alliance vertueuse entre maraichage et pisciculture). Cette technique permaculturelle leur permettra de produire plus, mieux, durablement et sans impact néfaste sur l’environnement.

 

Objectifs

L’objectif du projet est de renforcer l’agriculture urbaine et le savoir-faire des maraîchers, et de générer une dynamique pour la préservation des espaces agricoles urbains de Kinshasa.

Par l’introduction d’un système de production aquaponique, qui soit fonctionnel et non polluant, le projet permettra de sensibiliser et de former les maraichers de Tshwengué. Après cette formation, ils seront à même de créer ou de réhabiliter les étangs et bénéficieront du soutien logistique d’une coopérative pour s’équiper et faire fonctionner leurs installations.

Ce projet s’inscrit dans une démarche collaborative pour un avenir durable de la ville de Kinshasa et en cohérence avec les ressources de son territoire.