Yaoundé : restructuration de la filière boues de vidanges

Contexte

Le traitement des boues de vidanges issues des fosses septiques est un problème majeur des villes en développement. Dans une métropole comme l’est la commune urbaine de Yaoundé (CUY), capitale du Cameroun, avec près de 3 millions d’habitants, cette situation est critique : avec un système d’assainissement reposant essentiellement sur les latrines traditionnelles et fosses septiques, les services de vidange sont rendus difficiles par la vétusté des camions et l’absence de sites de traitement.

L’accès aux services d’assainissement pour les habitants des quartiers précaires est pratiquement impossible en l’état; par ailleurs le déversement actuel des boues de vidange dans des zones basses inondables et précaires engendre des risques sanitaires et environnementaux particulièrement importants. Des projets structurants et innovants sont nécessaires pour tester des solutions à ces enjeux complexes.

Objectifs

Le projet à comme finalité d’améliorer les conditions sanitaires de la population de la ville, à travers la proposition d’une alternative au système d’assainissement « tout à l’égout » et la création d’une filière économique locale.

Il permettra aussi de définir la stratégie municipale d’assainissement la plus appropriée pour faire face aux enjeux de croissance urbaine accélérée et d’inclusion sociale. Des innovations techniques, financières et sociales sont testées, notamment en appui à la maitrise d’ouvrage de la CUY et en relation avec le secteur privé.

Le projet contribue à l’atteinte de l’ODD n. 1, « réduction de la pauvreté », n. 6. « garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement », n. 9 « industries, innovation et infrastructures », n. 11 « Villes et communautés durables », et de l’ODD n. 13 « mesures relatives à la lutte contre le changement climatique ».

[popmake-6261]